ON VOUS PRESENTE NOTRE "MAKER"
ON VOUS PRESENTE NOTRE "MAKER"

Pour le renouveau de la marque en Août 2020, nous avons voulu élargir la collection afin de vous proposer des chemises, des écharpes et des ceintures. Mais pour être certain de la qualité de ce que nous allions vous présenter, nous avons décidé de faire appel à un « maker », Frédéric MARTINEZ et à son agence Fashion Supply Solutions (FSS) ; mais qu’est-ce qu’un « maker » ??

Un « maker » est une personne et/ou une agence qui à partir d’un dessin, d’une photo ou d’une idée à peu près exprimée saura vous accompagner jusqu’au produit fini. S’il se doit d’être un véritable « magicien » pour la matérialisation des premiers prototypes , le maker doit avant tout être un fin technicien doté d’un très grand savoir-faire. Nous chez PARIS YORKER, nous avons  décidé de vous le présenter afin qu’il vous explique comment il a su nous accompagner et la patience dont il a su faire preuve tant notre niveau d’exigence était élevé  pour vous satisfaire !

Bonjour Frédéric, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je dirige une société de conseil dans le domaine des accessoires, Fashion Supply Solutions.

Notre activité consiste à accompagner nos clients de manière opérationnelle pour réaliser leur projet suivant un cahier des charges précis. (Grébiche - Lunii – PARIS  YORKER – Vincent Garson – Philippe Ferrandis – Catherine Gaillard – Maison Hikaku – ST Dupont – Lacoste et bien d’autres) 

Défini comme maker nous intervenons à partir d’un concept ou un dessin de tous types d’accessoires : maroquinerie, bagages, ceintures, pochette commerciale, bijouterie, pour la femme, l’homme et l’enfant.

Notre but, vous faire gagner du temps, faciliter vos prises de décision, tout en étant confiant de trouver les bons partenaires pour réaliser votre projet en conformité avec vos objectifs de prix, de délais et de qualité.

Comment se passe ton intervention ?

Lors d’un premier RDV, notre futur client nous présente son ou ses projets associés à un cahier des charges idéal. Pour PARIS  YORKER, le process a été un peu différent (voir plus bas).

Nous proposons ensuite une lettre d’intention notifiant chaque jalon aboutissant à la réalisation dudit projet. Une fois les accords validés, nous lançons une étude auprès de fournisseurs et fabricants qualifiés pour proposer au moins 2 options de réalisations en adéquation avec les demandes. Après la sélection du fabriquant, nous initions le développement des produits pour réaliser les prototypes conformes aux attentes. Pour la phase production nous assurons la gestion du fabricant du lancement de la commande, au suivi des approvisionnements, jusqu’à la livraison et le contrôle qualité des produits en stock. Notre garantie d’exécution correspond à nos obligations contractuelles de la réalisation de chacun des jalons défini préalablement ensemble. 
Nous intervenons aussi sur des projets durables, écoresponsables avec une offre de traçabilité sur les matières premières, les producteurs si nécessaire.  

Pourquoi faire appel à toi ? 

Parce que nous mettons à disposition nos expertises métiers, techniques et produits, notre maitrise de la chaine d’approvisionnement (supply chain), des négociations et notre capacité de rédiger des dossiers techniques jusqu’au cahier des charges qualité. Nous possédons un large éventail de fournisseurs et fabricants qualifiés en Europe et partout dans le Monde sachant répondre à votre projet.

Peux-tu nous expliquer plus en détail ta collaboration avec PARIS YORKER ?

Recommandé par Vincent Garson un de nos clients, Emmanuelle et Jean Marie nous ont contactés. Ils souhaitaient développer une collection de ceintures pour élargir l’offre de PARIS  YORKER mais ils étaient pris par le temps. 
A l’écoute de leur besoin nous avons échanger sur leurs envies, les différentes options de design, la qualité attendue des produits, les prix, le « made in » et objectifs de time to market, (correspondant pour leur cas à une date ou période de première vente des ceintures sur leur site internet), bref leur brief et cahier des charges de départ.
En pleine période de nouvelle vague COVID nous devions offrir rapidement des propositions concrètes pour aller de l’avant, les aider à réaliser une collection parfaite à partir d’envies et d’idées, encore novices concernant le monde des ceintures, nous devions les rassurer sur la faisabilité du projet.

La demande était simple, produire des ceintures de qualité, à prix d’Atelier, en France ou en Europe.

Nous leur avons donc proposé une lettre d’intention cadrant le projet, avec un rétroplanning idéal mentionnant les jalons importants à valider avant d’aboutir à la livraison de la Collection. Cette lettre intégrait aussi des recommandations et orientations marketing sur les tendances et designs, la définition de la Collection, la réalisation des prototypes, la validation de la collection et le lancement en production.

Restait à choisir le bon Atelier. Celui apte à répondre à 100% au cahier des charges, intégrant le prototypiste capable de réaliser les premiers échantillons jusqu’à la production de la collection sur une base de design et suivant nos recommandations, les délais spécifiques attendus et les spécificités techniques liées aux ceintures telles que : 

Quels types de matériaux utiliser ? du cuir, de la croute de cuir, renforts, type de boucles, etc.

Proposer une collection de ceintures par taille ou à taille unique et ajustable ?

Rendre la ceinture réversible, simplement par la boucle ou en retournant la lanière ?

Utiliser une lanière simple en cuir végétal épais ou une lanière de ceinture doublée ?

-  Les lanières : bicolores , unies ? Simplement collées ou piquées pour plus de solidité et de durée dans le temps ? Quelles serait la larguer idéale, 30 mm, 35, ou 40 mm ?

Le cuir : leur provenance, vachette, veau, mouton, buffle, taurillon ? Utiliser des coloris spécifiques comme un Marron chocolat, un Ebène profond, une couleur Taupe ou Cognac ? Un cuir lisse, aspect brillant ou mat, grainé gros grain, grain poussière ou liège, avec ou sans motif, etc. ?

Plus de détails comme : une teinture de tranche assortie ou contrastée, coupée franc ou abat-carrée, une pointe ogive ou ronde, des trous teintés tranchés ou simples, quel mode de fixation adopter pour la boucle, avec ou sans vis, comment identifier et placer l’ADN de la marque, le type et la position du marquage indiquant la provenance, la marque, le type de cuir etc., les lettres marquées à chaud, argentées ou bien dorées et avec quelle typo ?

 -  La boucle élégante durable et conforme aux normes (nickel free) ?

Et enfin le type de packaging à adopter et le conditionnement de stockage à anticiper. 

Ce sont bien là tous ces détails précis qui rendent une ceinture unique et propre à une marque. Chaque détail compte et PARIS YORKER exige un haut niveau d’exigence Qualité pour ses clients. 

FSS a donc réalisé les dossiers techniques de prospection auprès de ses fabricants qualifiés et pouvant accepter le projet, ce qui n’est pas toujours évident. Une fois les accords de principes validés nous avons proposé à PARIS  YORKER 3 solutions détaillées de réalisation avec 3 « Made in » (lieux de production) différents.

2 ont été retenus, en France et en Italie, avec bien entendu une priorité de réalisation française pour Emmanuelle  et Jean Marie. Restait donc à déterminer le choix final du fabriquant avec eux. Pour les décider nous appliquons une règle très importante chez FSS, la rencontre de la marque avec les fabricants dans leurs usines.

Le premier RDV s’est passé en France avec un accueil chaleureux et une volonté commune d’aller jusqu’au bout du projet. La magie s’est opérée immédiatement, visiter une usine, rencontrer les corps de métiers et toutes les personnes intervenant à chaque étape de fabrication d’une ceinture, découvrir le stock des matières premières, l’odeur du cuir omniprésente, les bureaux, le showroom. Puis les échanges, les discussions, les propositions de partenariat, les délais impartis, les prix objectifs, le niveau de qualité Atelier attendu, des exemples de réalisations, tout y était pour que chacun reparte convaincu d’un prochain accord.
Mais il faut trancher, peser le pour et le contre, prendre en compte les capacités et éventuelles difficultés de chacune des usines à réaliser LA Collection de Ceintures PARIS YORKER. Le choix fut difficile et nous avons finalement lancé les premiers prototypes en Italie. Le choix des cuir et des coloris n’étant toujours pas figés, nous avions volontairement limité nos recommandations sur « 3 aller retours », soit trois essais d’échantillonnage avant de valider la collection finale, c’est à dire les pièces « master » qui servent de référence pour la production.

La collection était fin prête, nous étions emballés et impatients de la recevoir. 

Es-tu allé plus loin avec PARIS YORKER ?

Oui, tout à fait puisque nous sommes allés jusqu’au contrôle qualité ; notre très  grande satisfaction dans cette collaboration avec PARIS  YORKER vient de ce qu’aucune ceinture n’a été rejetée lors du contrôle qualité, preuve de notre bon conseil dans le choix de l’Atelier même si nous étions confiants sur le savoir-faire et le sérieux de notre partenaire.

Notre mission  achevée, la collection s’est retrouvée en ligne, pleine du succès attendu.

PARIS YORKER - 18 Octobre 2021